lundi 26 décembre 2011

LA PÊCHE AVEC POISSON MORT MANIÉ (DRACHKOWITCH)

Le montage drachkowitch, il n'est plus qu'une monture ingénieuse et simple dans qu'inséré un poisson mort ou un leurre souple, (bien que, pour pêcher avec poissons de vinyle, il y a des montages plus simples et également effectifs) et aux coups de canne une vie lui est donnée, en donnant la sensation d'un poisson dans des difficultés, capables de séduire à plus rejaloux des prédateurs, bien qu'il a été créé et dessiné pour la pêche du sandre, il est également effectif pour la pêche du brochet, sont ces deux espèces plus de recherches avec cette technique et avec celles que le montage se montre plus efficace.




Et bien que la technique soit la même et si les deux espèces coïncident dans les mêmes eaux nous pouvons capturer l'une ou l'autre indistinctement, il y a des différences en ce qui concerne le plomeado de la monture, du maniement, la taille du poisson à utiliser, des hameçons, etc. ... qu'ils peuvent faire nous décanter par l'une ou l'autre.


Le brochet


La pêche du brochet avec celle-ci une modalité est moins technique que celle-là du sandre, d'un côté et par une norme générale le brochet a l'habitude de retenir plus le poisson dans la bouche, par ce qu'est plus grand le temps dont nous disposons pour clouer, par l'autre on a l'habitude de trouver un mineur une profondeur que les sandres et son attaque est toujours beaucoup plus violente, par ce que les piqûres sont beaucoup plus faciles de détecter. 


Certains des montures destinées au brochet vain plombées à l'intérieur du poisson et ils précisent de moins de plomb que destinées au sandre, 4-6-8 grammes peuvent être estimés, même pêcher sans plomb si le lieu a besoin de cela (des espaces entre des taches d'algues, de zones avec beaucoup de végétation submergée, lieux avec très peu un fond, etc.), mais c'est une question, qui est le pêcheur celui qu'il a de décider ses propres conclusions, puisqu'en grande mesure le poids du plomb de la monture dépendra de la profondeur du lieu dans lequel nous pêchons, ainsi que de ses caractéristiques, rivière, réservoir, etc...







Les poissons morts ou les leurres souples que nous utiliserons ce seront de la plus grande taille que pour le sandre, autour d'eux 10-15cm, par conséquent les hameçons de la monture exactement le même, ceux-ci seront de n º 2-4 et toujours nous pêcherons avec bas en acier, préférablement d'un type "des multifibres" ou bien fluorocarbono 0,60-0,80 autour d'eux 30-35cm d'une longueur. Dans le cas du brochet l´attaque peute être rien de plus que la monture touche l'eau, en n'étant pas dans le cas du sandre, par ailleurs il est précis d'effectuer quelques lancements dans le même lieu en couvrant des couches distinctes de profondeur, une fois que le poisson déjà l'eau a touché est possible déjà d'animer la monture pour la faire descendre jusqu'au fond ou à l'inverse, l'important est de pêcher des profondeurs distinctes.


Le sandre 


Comme tous nous savons le sandre c'est un poisson qui aime la profondeur et qui se déplace constamment, au contraire du brochet, trouve toujours collée ou très proche du fond, dans les grands réservoirs et excepté dans un printemps dans celles qui s'approchent du bord et une  cherche des lieux avec moins profondeur, il est difficile de trouver des banques dans moins de 8-9m d'une profondeur, les grands exemplaires vont dans solitaire ou dans de très petits groupes, alors que d'une taille petite et moyenne il leur plaît de chasser et de se déplacer dans de plus ou moins nombreux groupes, par ce que disposer d'une petite embarcation à l'heure de pêcher cette espèce à celle-ci une modalité est très important, surtout à l'heure de trouver ces banques des sandres, bien qu'avec un peu d'un sort, il n'est pas non plus rare, trouver avec l'un de ceux-ci des banques dans un poste accessible depuis le bord.



Dans le cas du le sandre le plombée de la monture a à toujours aller dans l'articulation de la partie de devant et des poissons ou des leurres souples seront probablement plus petits qu'avec le brochet 8-10cm, par que les hameçons exactement le même entre n º 6 à n º 10. Ce n'est pas convenable lancer plus d'un seul coup dans le même lieu, en essayant de chercher toujours différents angles afin de couvrir la plus grande masse d'une eau possible, si dans 15-20 minutes dans le même lieu et en couvrant tous les angles possibles nous n'avons obtenu aucune piqûre, il faut chercher une autre zone, j'ai pris racine jusqu'à trouver un banc, une fois obtenu cela, il faut l'exploiter au maximum en lançant maintes fois au même lieu et les environs puisque à une bonne assurance il y aura les autres dans les alentours. Au contraire du brochet, nous lancerons et laisserons descendu. Au contraire du brochet, nous lancerons et laisserons descendre la monture jusqu'à ce que je suis arrivé au fond, à partir de là nous devrons lui donner une vie, mais toujours sans qu'un décollage plus de 1-1,5 mètres du fond, même il ne soit convenable que durant quelques seconds il repose immobile dans le fond.


L'animation


L'animation de la monture doit être faite par la canne, aux coups, pour lui donner un plus grand réalisme, durant ce temps le talon de la canne restera toujours collé à notre avant-bras, pour qu'à l'évidence la plus minimale de ce qu'un poisson a lancé l'attaque et il ait attrapé notre mensonge de clouer rapide et avec décision. Dans cette animation nous ne monterons probablement jamais trop la canne, quand nous imprimons un mouvement ascendant à la monture, la canne comme maximum un mètre au-dessus du niveau de l'eau, puisqu'en cas d'une piqûre, le débit clouté, d'être rapide, surtout dans le cas du sandre mais nous agissons rapide, il est très possible que dans le temps que nous tardons à descendre la tige pour clouer il est trop nombreux tard.






Autres montures 


Bien que la pionnière et la plus connue soit par cela la dessinée par Albert Drachkowitch, il y a les autres égal d'effectives pour lui donner une vie à un poisson mort manié, la peut-être plus connue de toutes soyez la dessinée par Joel Parcell, les deux pêcheurs français et c'est qu'y a un énorme aficción un pays voisin par connue comme "le peche à mort manié".












Aucun commentaire:

Publier un commentaire