jeudi 9 février 2012

ETUDE COMPLÈTE SUR LE SILURE (SILURUS GLANIS)


Le silure est un poisson qui fait grandement débat dans la communauté des pêcheurs, pour certains il est la cause de nombreux dégats sur la population des poissons, pour d'autres il est un poisson comme un autre qui a tout à fait sa place dans nos cours d'eaux.
Ne pêchant pas spécialement le silure, je m'interroge sur ce qu'il en ai vraiment de ce poisson, est-t'il un nuisible ou bien est-ce une préjugé de nombreux pêcheurs?
J'ai trouvé une étude très complète sur le sujet, elle a été mené par l'IRD (Institut de Recherche et Développement) et la CEMAGREF (L'institut de recherche pour l'ingénierie de l'agriculture et de l'environnement) donc deux organismes neutres à tout point de vue. Avant de vous fixer un avis sur ce poisson, il est INDISPENSABLE de lire cette étude avant de débattre sur ce poisson, ce rapport fait 96 pages certes, mais il est très intéressant. vous le trouverez ICI
Et bien que dire de cette étude… elle va en surprendre plus d'un! Le silure est loin d'être le "requin blanc" de nos rivières…
SILURE À LEURRE
Un silure adulte entre 1 et 2,50m grossit d’environ 3 à 4 kg /an en milieu naturel (selon diverses études, dont celle Tanzilli / Caillère Université de Lyon), le grossissement est donc assez constant quelque soit la taille du poisson. Les gros sujets sont naturellement moins actifs que les plus petits, mais s’attaquent éventuellement à de plus grosses proies. Le taux de transformation pour le Silure, est d’environ 10% en rivière, ce qui donne un ordre d’idée de 50 kg/an maximum de nourriture ingérée, pour un silure adulte, ce qui est relativement peu. Et les poissons ne constituent qu'une partie de cette alimentation, qui comprend de nombreux invertébrés (coquillages, écrevisses notamment)
Le silure est un carnassier, ce n’est pas un scoop. De fait, il se nourrit de nombreuses espèces de poisson, pour ne pas dire toutes. Toutefois, il ne faut pas oublier que le silure est un poisson opportuniste, et fainéant. Il préférera s’attaquer à une brème malade sous sa gueule que de courir après un gardon bien vivant. De là, à s’exclamer qu’il « bouffe tout les brochets », il y a des limites, même si il peut lui arrivé de se délecter d’un brochet ou d’un sandre vous constaterez, que… tout le monde sait (enfin je pense) que le silure et le brochet ne fréquentent pas les mêmes zones, sauf, durant la reproduction du silure qui se rapproche des berges de mai a juillet selon le milieu et la température de l’eau. Nous pouvons remarquer, que sur les prélèvements stomacaux effectuer, durant 4 mois, et pendant la période de fraie du silure, aucun brochet, ni même de sandre n’ont été retrouvé dans l’estomac des silures. Que doit on en déduire ?
Personnellement j'en déduis qu'il y a quelques années le sandre avait exactement la même réputation de "bouffe-tout", aujourd'hui nous sommes en 2012 et il fait partie d'un des poissons les plus convoités autant pas ses qualités gustatives et que par sa beauté, certes le silure ne le sera pas pour ses raisons gustatives, mais il reste un sacré adversaire au bord de l'eau…. et il est bien présent un peu partout, alors pourquoi ne pas vivre en harmonie avec ce poisson ?
Rappel: le fait de laisser un poisson sur la berge est passible d'une amende de 3750€, alors réfléchissez à deux fois… et pensez à cet article… 
Pour comparaison, un seul et unique cormoran mange au minimum 400 grammes de poissons par jour soit environ 170Kg par an…
DES CONTENUS STOMACHIQUES DE CORMORANS

Aucun commentaire:

Publier un commentaire