mardi 3 janvier 2012

PÊCHE AUX LEURRES ESPAGNE

Après assez de jours, sans sortir d'une pêche pour finir l'année, nous sommes allés à une zone à laquelle il faisait le temps qu'il ne pêchait pas et où ils vivent ensemble le brochet avec de grandes truites, il faisait plus de deux ans que cette zone ne pêchait pas bien que des années derrière il m'a procuré de bonnes captures et accompagné de mon ami Toño j'ai voulu la pêcher à nouveau, celle-ci une fois la pêche a surpassé toutes nos attentes.





Au peu de temps de commencer à pêcher une grande truite il suit l'artificiel jusqu'au même bord, après quelques lancements et sans obtenir de résultats je décide de changer d'artificiel et au premier lancement une truite de presque 2kg se débat à l'autre côté de la canee, après les photos elle est remise à l'eau, dans la même zone quelques mètres plus bas à nouveau au premier lancement une piqûre violente et une truite plus grande que l´antérieur, pour ensuite commencer à tirer de la ligne, en donnant jusqu'à la sensation d'être accroché dans le fond mais un fond qui se déplaçait des eaux là-haut, quand nous la voyons nous ne donnons pas de crédit un énorme mâle de truite fario qui surpasse les trois kgs de poids.







Plus que contents déjà et après quelques heures sans résultat nous décidons de prendre la voiture et d'aller à une zone plus éloignée, un lieu que des années derrière il cachait des bons brochets, peut-être ils suivaient là.



Après avoir marché durant assez de temps et à, peu nombreux de commencer à pêcher, nous sortons des doutes, un très bon brochet suit mon swimbait jusqu'au même bord et au moment Toño il crie que l'un a cloué, après l'autre, entre-temps une attaque au swinbait à deux mètres de moi et tout près de la surface, une paire d'heures d'activité de folie authentique dans celui que nous réussissons à tirer 6 brochets desquels 4 d'eux surpassaient 5kg et un doublet au dernier moment, il faisait les jours qu'une journée si passionnante, une quantité ne vivait pas et surtout une qualité, nous espérons languissamment 2012.


















Aucun commentaire:

Publier un commentaire