dimanche 8 janvier 2017

SANDRES DANS L'HIVER

Dans les mois plus des froids de l'hiver, quand les conditions invitent à rester dans une maison, il y a des poissons qui ne descendent pas son activité, si non plustôt au contraire, plus d'heures restent beaucoup les actifs que dans les mois de chaleur, avec le condicionante en faveur duquel maintenant tu disposes d'une zone immense practiquement pour toi seul, à un niveau personnel il est quand je jouis plus en pêchant dans des eaux d'un réservoir si visité comme Mequinenza.

Peut-être les sandres n'acquièrent pas les tailles que le silure, ni sa bataille est sa plus grande caractéristique, mais par contre sa pêche il requiert de beaucoup de technique, une discrétion et une gran concentration.

 C'est une pêche qu'ou le pêcheur aiguise le génie ou contrôle et pêche avec les cinq sens ou simplement il ne pêche pas. 

Contempler durant quelques instants ces gros et photogéniques sandres et pouvoir se poser pour quelques photos avec celles-ci, le pouvoir est presque si satisfaisant et gratifiant comme les rendre après à l'eau.

Une journée de pêche hivernale, il conserve, toute sa magie, le silence, le brouillard en flottant sur la surface de l'eau, la tranquillité laquelle on respire, l'absence de barques et les pêcheurs dans les environs, le fourneau pour pouvoir déjeuner chauffe, le thermos de café et surtout les vraies protagonistes, ces trésors argentés qui se cachent sous ses eaux: oses-tu vivre l'expérience ? 















Aucun commentaire:

Publier un commentaire