mercredi 15 février 2012

PÊCHE À L'ARAGON 2012

Puisqu'il semble que grâce au DÉCRET fameux de Novembre 2011, des espèces comme le sandre, le silure ou la perche ne sont pas trop nombreuses du plaisir de l'administration et n'ont pas l'approbation d'autres espèces qui par ailleurs non plus sont originaires d'ici et si elles comptent sur de cette approbation comme ce pouvaient être le black bass, le brochet,  le carpe ou le truite arc-en-cielil semble qu'il y a des espèces de première et de la deuxième catégorie.




Dans n'importe quel cas, je ne sais pas jusqu'à ce qu'un point ils te puissent "obliger" à ne pas rendre de poisson à l´eau ou que c'est le même à "depuis les bureaux" il se donner la mort gratuitement à un être vivant qui n'a pas de faute d'être là. Tous pouvons avoir une glissade inespérée, un ne pas fixer au poisson de la forme adéquate ou dans le cas du silure après avoir été poissons assez "glissants" glisser des mains sur le dernier moment, cela reste dans la conscience et dans la forme d'entendre la pêche de chacun.



La plus faite du bien c'était le carpe, auquel je me réjouis énormément, dans la province de Saragosse LA CAPTURE ET LE LÂCHER est obligatoire, ce qui veut dire que toute cette "bande" en majorité des pays de l'Est ils ne jouiront pas déjà de cette impunité légale, était lamentable surtout dans les réservoirs de Mequinenza et de Ribarroja le fait de voir au jour le jour comme ils emportaient et  faisaient des filets dans le même bord des kilos et des kilos des carpes, certains de beaucoup de kilos sans que ne pût rien faire, au moins maintenant tout cela n'est pas déjà légal.


Je vous laisse le lien pour consulter cette polémique de PÊCHE À L'ARAGON 2012 qui donnera sans doute que parler.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire