lundi 7 mars 2016

DES PRÉDATEURS DE MEQUINENZA

Quand les basses températures invitent à ne pas sortir d'une maison il y a des espèces qui dans ces mois hivernaux continuent d'être actives, spécialement le sandre et la perche peuvent faire passer une journée fructifère et agréable de pêche, bien qu'il ne soit pas non plus étrangère, la présence du grand prédateur de l'Èbre, le silure que bien qu'avec moins l'activité que dans des mois antérieurs sa pêche dans un hiver peut être possible. 

Quand tu as le sort de sentir un silure de taille "accidentellement" avec de légères équipes les combats se prolongent durant beaucoup de minutes, même parfois des heures et bien qu'il ne semble pas facile le fait de tirer l'un de ces colosses avec ces équipes de sandre, avec habileté, quelque chose d'un sort et surtout beaucoup de patience est possible que la bataille arrive à un bien fin. 

Je vous laisse avec quelques photographies des trois espèces, des reines de prédateurs de Caspe-Mequinenza, toutes pêchées dans ces mois froids. 










Aucun commentaire:

Publier un commentaire