dimanche 23 février 2020

PÊCHE DE GRANDES SANDRES EN HIVER

La pêche de la sandre en hiver a sa magie, d’un côté il y a la tranquillité que l’on respire ces jours-ci, la pêche presque toujours dans la solitude, à plaisir, ce thermos de café chaud au milieu de la matinée avec lequel on se réchauffe les mains et l’estomac, ce brouillard se déplaçant à la surface de l’eau et surtout ces grandes sandres qui montrent déjà un ventre marqué, à cette époque, ce sont les plus grands exemplaires qui se montrent les plus actifs, avoir dans vos mains pendant quelques instants une de ces grandes sandres fait qu’une journée de pêche en vaut la peine.

Comme presque toujours avec cette espèce, la localisation est primordiale, pouvant passer du temps sans pêcher pour pêcher une dizaine de captures en à peine une heure si vous pêchez au bon endroit, bien que lorsque cela se produit, ils ne sont généralement pas de grands exemplaires car ces vieux survivants sont beaucoup plus solitaires. 

Ce n’est pas une pêche facile, ce n’est pas pêcher le bord dans une pêche linéaire comme quand vous êtes en frai, c’est une pêche beaucoup plus technique et c’est difficile de trouver la clé même pour ceux qui sont là depuis de nombreuses années.

D’une part maintenant avec ces températures les poissons se trouvent profonds, donc la pêche est lente, minutieuse, pêchant consciencieusement chaque paume de terrain, jusqu’à ce qu’ils remarquent ce coup sec ou cette rétention, clous, notes pression, tire jusqu’à ligne (ces grandes sandres arrivent à prendre ligne), monte à la surface et déjà la contemples dans tes mains, quelques belles photos et la vois plonger de nouveau au fond du réservoir… Ça sonne bien, n’est-ce pas ?

Si vous voulez vivre l’expérience et que vous pensez que je suis apte à être votre guide, n’hésitez pas à me contacter à albertomillan@silurosallanzado.com ou au 34 + 605 521 371.











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire