lundi 18 juillet 2016

DE GRANDS SILURES À PELLETS

Dans les mois estivaux la pêche de silures à pellets s'impose sur n'importe quelle autre modalité, cette forme de catfishing consiste à "couper" basiquement le pas des silures dans cette espèce de "routes" sous l'eau par celles qui se meuvent en vertu de pellets. 

Quand le lieu a été choisi où tu vas affronter tes journées de pêche et qu'au préalable tu as à avoir comme étudié, il est très important d'avoir une confiance en ce que tu fais, si le lieu réunit les conditions nécessaires c'est une question du temps que ces pellets associent comme nourriture et les résultats ne tarderont pas à arriver. 

Il est du plus habituel quand tu pêches un silure après aller le déclouer encore ayez dans sa bouche pellets sans digérer, avant de manger d'hair de l'hameçon, le plus normal consiste en ce qu'il a dévoré d'avance plusieurs de que tu as versé à l'eau pour les attirer, même plusieurs fois dans les cannes il y a des "fausses touches" qui ne consistent plus que uns ou quelques silures par la zone en ce qu'ils touchent la ligne avec une dépêche de son corps, normalement quand cela arrive que l'on mange qu'il porte l'hameçon c'est seulement une question du temps.











mardi 12 juillet 2016

PÊCHE DE SILURES AVEC PELLETS

Comme chaque année avec l'arrivée des chaleurs de l'été la pêche du silure à pellets se montre comme la la plus effective si nous savons choisir bien le lieu et faisons les choses est correctement une pêche très sûre dans laquelle il est très rare que les silures ne te donnent pas d'option. 

Après son frai le silure montre une grande activité en étant celui-ci l'un des meilleurs moments pour sa pêche, durant son frai il a dépensé plusieurs de ses énergies et maintenant a besoin de se remettre de ses rencontres amoureuses, bien que comme dans tout il faut faire bien les choses, choisir bien le lieu, tirer les montages au lieu correct et mettre à profit les opportunités que nous avons. 

Je vous montre quelques photos de ces premières journées de pêche de silures à pellets, avec certains qui ont amplement surpassé la barrière d'eux 2M.



jeudi 30 juin 2016

PÊCHE DE SILURES ET DE SANDRES À SPINNING

Nous nous trouvons peut-être dans le meilleur moment de l'année pour pêcher à spinning, en nous adaptant à l'espèce que nous cherchons pouvons pêcher indistinctement des silures ou sandres avec leurre

Bien qu'en essayant de pêcher des silures nous pouvons pêcher accidentellement un sandre ou au contraire en essayant de pêcher sandres nous pouvons pêcher un silure, le sien est de chercher chacun avec les équipes adéquates, les leurres adéquats et plus important dans les endroits adéquats, les possibilités augmentent remarquablement. 

Par des raisons distinctes cette année j'ai dédié assez de temps à la pêche du sandre exclusivement, je ne veux pas énumérer que nous avons eu la "fortune" de capturer, plusieurs fois avec captures practiquement consécutives, le faire dans les endroits propices pour ces poissons et avec la technique, des équipes et des leurres adéquats c'est la différence entre pêcher une paire d'elles ou entre cela tirer 20-30 poissons chaque jour ce que tu vas.

Mai est peut-être le mois référant pour la pêche à l'Èbre et en sachant que tu fais la pêche du silure il y a les jours que l'on rend presque simple, en sachant avant de toi mettre à l'eau que tu vas clouer des poissons, il faut seulement savoir combien de, mais qu'qu'il pêche quotidiennement sait que tu vas avoir quelques opportunités de te faire avec certains des moustaches dont ils font une ronde sous ses eaux. 

Je vous laisse avec quelques captures de silures et sandres pêchés ce printemps dans des eaux de l'Èbre.


mercredi 25 mai 2016

UN POISSON TRÈS SPÉCIAL

Bien que tous les grands silures pêchés au leurre sont une grande satisfaction, celui-ci par sa tonalité a été un peu spécial, a porté en pêchant cette zone assez plus de 20 ans, je connais d'autres guides et beaucoup de pêcheurs qui visitent cette zone avec régularité et presque il pourrait affirmer que c'est la première fois que ce grand silure sort de l'eau et presque avec une sécurité totale c'est le silure unique "mandarine" qui est sorti dans cette partie du lac. 

Pêcher tel silure, c'est simplement une question de sort, bien qu'un espace soit aussi des probabilités, combien de plus de silures pêche, plus de son les probabilités de donner avec tel spécimen et je pense que dans cette occasion la pêche a été juste et a su récompenser le travail d'années dans la zone, pourvu que dans un avenir recommencez à savoir de et allez s'arrêter à de bonnes mains, je me réjouirais énormément. 

Simplement commenter qu'il a été pêché à un kopyto de RELAX de 6 "dans une zone qui est très pêchée d'habitude à pellets et qui sa mesure a été de 2,29m. 

Mais comme une image, dans ce cas quelques images valent plus que mille mots, je vous laisse quelques photographies de cette"beauté", par question de probabilités, des milliers de silures ont à être pêchés pour donner avec l'un de ces caractéristiques, Bonne pêche.




mercredi 4 mai 2016

SANDRES DANS UN FRAI

Le frai du sandre est sans doute le meilleur moment pour la pêche de ce prédateur, a l'habitude de se produire quand la température atteint 13-14 º aux environs du Mars ou l'Avril, en dépendant de comme il vient l'année. 

Ce est très commun trouver des groupes de sandres en s'acquittant de son cycle reproducteur annuel. 

Dans l'endroit et le moment adéquat les captures peuvent être consécutives, les mâles dans cette époque s'habillent avec une jolie couleur noire bleutée qui les différencie clairement des femelles.

Ces dates il est quand plus vulnérable ils sont et plus important, il est, la capture et relâcher, par des malheurs plusieurs fois il n'est pas tel et beaucoup de "bouchers" visitent l'Èbre par les filets et non par pêcher. 

Je vous laisse avec seulement quelques photographies de sandres pêchées dans quelques jours de pêche, dont le non nombre je ne veux pas me souvenir, tous les modèles de RELAX LURES ont eu son opportunité et tous ont pêché des poissons kopytos, king shad, jankees, ohios... 

La surprise qui il n'est pas tant, une paire de carpes qui ont voulu se joindre à la fête avec les sandres et ont voulu sortir dans cela d'Internet. 


dimanche 17 avril 2016

SANDRES ET DES PERCHES DANS PRE-FRAI

Bien que dans ces premiers jours d'Avril tant de sandres comme perches ils devraient déjà être dans un plein frai, certain consiste en ce que grâce aux conditions de cette année tout retarde plus de l'habituel. 

Les dernières crues et l'apport d'eau froide ont je jette que la température de l'eau du réservoir au milieu du Mars était incluse plus froid qu'en Décembre et Janvier, beaucoup d'eau du réservoir s'est renouvelée même dans les zones les plus profondes, bien que le meilleur est pour arriver et restent une paire de mois très bons à la pêche de ces deux espèces. 

Il faut seulement voir les "ventres" que tant de sandres comme perches portent dans cette époque pour voir que le frai est très proche, vous a laissés avec quelques jolies photos de sandres et perches pêchées dans ces premiers jours d'Avril.


 SANDRES ET PERCHES CASPE- MEQUINENZA


jeudi 31 mars 2016

DE GRANDS SILURES À LEURRE

Quand ils se donnent une espèce de condicionantes favorables pour cela, les possibilités de pêcher un grand silure au leurre se multiplient, puisqu'il y a des facteurs qui font que ces grands silures pour un motif ou l'autre abandonnent les lieux où ils passent la plupart du temps pour chasser ou simplement se réfugier en cherchant sa commodité, facteurs comme le frai, un aliment groupé et facile d'obtenir, des grandes avenues d'eau trouble, etc....

Bien que le silure se trouve dans la pyramide dans la chaîne alimentaire entre les poissons d'eau douce, il ne veut pas dire que toute partie de son temps soit en mangeant, il peut y avoir des moments d'inactivité totale avec les autres d'une activité frénétique, le même qui arrive avec toutes espèces animales je cherche son opportunisme et quand quelques conditions plus favorables lui se présentent pour cela. 

Comme j'ai commenté plus d'un seul coup au silure à la différence de ce qu'il arrive avec la grande majorité de prédateurs, la vue ne lui semble pas primordiale pour attraper ses victimes, le silure se guide d'autre série de paramètres, d'ondulations ou de mouvement dans l'eau, l'odorat, la ligne latérale, les grandes moustaches agissent comme un bas rádar de l'eau et dans de courtes distances ils sont capables de détecter ses victimes possibles et de les attraper avec une précision et une rapidité que plusieurs s'étonneraient. 

Dans une eau trouble le grand silure est le roi, son instinct prédateur s'éveille, sait que c'est l'un des meilleurs moments pour remplir son estomac, ses victimes bien qu'ils possèdent une meilleure vue que le son beaucoup plus vulnérable, puisque ne viens pas à s'approcher du grand prédateur en pouvant être aux centimètres peu abondants sans que celles-ci ne s'aperçoivent et par contre le silure il peut s'approcher de celles-ci sans qu'ils ne remarquent sa présence, c'est la raison dont beaucoup de grands silures pêchés au leurre sont pêchés quand cette condition est donnée. 

Je vous laisse avec une paire de silures pêchés au leurre dans l'une de ces avenues hivernales d'une eau, l'un d'eux un MONSTER de 2,40m, un poisson qui vaut bien une seule une journée de pêche. 




jeudi 17 mars 2016

LA PÊCHE DU SANDRE

La pêche de n'importe quelle espèce est d'évoluer ou de ne pas avancer, chaque espèce a quelques caractéristiques qui les font différentes du reste et chaque espèce tu as à la chercher et à la pêcher d'une forme déterminée et dans quelques lieux déterminés. 

Ce poisson dans des eaux espagnoles est relativement "nouveau" ce n'est pas un poisson avec une grande tradition de pêche et j'oserais dire que pour la majorité immense de pêcheurs espagnols ce sont une pêche totalement inconnue, pays européens comme la France, la Pologne, l'Allemagne, ils nous portent des années d'avantage dans ce type de pêche plusieurs fois verticale. 

Tu peux être un pêcheur excellent de black bass ou silure ou ... et pêcher accidentellement une sandre, mais aller les pêcher exclusivement est une autre histoire qui supporte une série de concepts, de zones, des types de fond, une situation des poissons en fonction de l'époque de l'année, de la température de l'eau, de la luminosité du soleil, de la tonalité de l'eau, de leurres, du maniement du même qu'ils ne se termineraient jamais d'apprendre.

Pêcher une douzaine de sandres dans une époque de frai quand ils sont accessibles et groupées est à la portée de n'importe lequel, pêcher une trentaine presque dans n'importe quelle époque dans des lieux où d'autres pêcheurs ne les pêchent pas, n'a rien à voir du sort et si avec le fait de connaître sa pêche. 

La pêche du sandre requiert de la connaissance du lieu qu'il soit pêché, le manie de le ecosondeur, la sensibilité, l'adresse, la présentation, la rapidité dans le ferrage, une série de condicionantes qui fait que sa pêche est éminemment technique et tout de suite il tire à reéclairer les défauts ou les vertus du pêcheur. 


 SANDRES À LEURRE


lundi 7 mars 2016

DES PRÉDATEURS DE MEQUINENZA

Quand les basses températures invitent à ne pas sortir d'une maison il y a des espèces qui dans ces mois hivernaux continuent d'être actives, spécialement le sandre et la perche peuvent faire passer une journée fructifère et agréable de pêche, bien qu'il ne soit pas non plus étrangère, la présence du grand prédateur de l'Èbre, le silure que bien qu'avec moins l'activité que dans des mois antérieurs sa pêche dans un hiver peut être possible. 

Quand tu as le sort de sentir un silure de taille "accidentellement" avec de légères équipes les combats se prolongent durant beaucoup de minutes, même parfois des heures et bien qu'il ne semble pas facile le fait de tirer l'un de ces colosses avec ces équipes de sandre, avec habileté, quelque chose d'un sort et surtout beaucoup de patience est possible que la bataille arrive à un bien fin. 

Je vous laisse avec quelques photographies des trois espèces, des reines de prédateurs de Caspe-Mequinenza, toutes pêchées dans ces mois froids. 





mardi 16 février 2016

SANDRES ET DES PERCHES DANS CASPE-MEQUINENZA

Heureusement dans l`hiver toujours il y a des espèces comme le sandre et la perche qu'ils montrent une bonne activité, bien que la pêche dans ces mois froids ne semble pas facile et dépend beaucoup de donner avec la situation des poissons, par une norme générale combien de plus froid l'eau plus de concentrés ont l'habitude de se trouver.

Bien que la pêche elles ne soient pas mathématiques, en général combien de plus froid l'eau, un débit plus lent être le maniement des leurres puisque le métabolisme des poissons n'est pas le même qu'avec une plus haute température et ils trouvent très proches du fond, très tranquille par ce qu'un maniement lent de l'artificiel provoquera la réaction du poisson et plus facile que produise le touche. 

Les leurres souples sont les les plus polyvalents dans cette pêche hivernale puisqu'ils permettent une multitude de variantes simplement en variant la taille et le grammage de la monture, bien que tous modèles dans une plus grande ou moindre mesure pêchent pour mon kopytos et king shad de RELAX ils sont les rois authentiques en ce qui concerne une effectivité.

On dit que le leurre que plus de pêche consiste en ce que plus de temps passe dans l'eau et à cette théorie il ne manque pas d'une raison, mais une grande dépêche de la pêche est dans la confiance, la confiance en ce que tu fais, une confiance dans pêcher le lieu correct et naturellement la confiance en leurres que tu utilises, mais cette confiance n'est pas gratuite et elle est basée sur des expériences et des résultats, ce sont ces expériences et résultats ceux qui m'ont démontré que kopytos et king shad à de bonnes mains ce sont des machines de pêcher des poissons et toujours ils répondent aux attentes, la preuve de cela aux photographies qu'ils accompagnent à cette entrée, j'espère qu'ils vous plaisent....


SANDRES ET PERCHES MEQUINENZA